Généralités

L’hypnose, c’est quoi ?

Le 16 janvier 2018 , mis à jour le 14 mai 2021 - 7 minutes de lecture
Mosaïque d'ampoules avec un dessin de cerveau représentant l'hypnose

Le mot « hypnose » désigne à la fois un état d’être et un ensemble de techniques permettant d’atteindre cet état. Distinguons bien ces deux facettes, avant d’aborder la notion de Conscient et d’Inconscient.

L’hypnose, un état d’être

L’état d’hypnose est un état d’être normal et naturel, comme le sont l’état d’éveil et l’état de sommeil. On l’appelle aussi « état hypnotique », « transe » ou encore « état modifié de conscience ». Pendant ce laps de temps, notre esprit Conscient relâche sa vigilance, ce qui permet d’accéder plus facilement à l’esprit Inconscient.

Nous vivons tous, plusieurs fois par jour, des moments qui ressemblent à l’état d’hypnose, sans forcément nous en rendre compte. En fait, c’est ce que l’on ressent lorsqu’on est fasciné par le feu dans la cheminée ou juste perdu dans nos pensées. C’est un peu ce qu’on appelle “être dans la lune” ou “avoir la tête ailleurs”. Voici 2 exemples d’états modifiés de consciences dans la vie courantes :

Ex 1 : Conduire une voiture

Couché de soleil vu dans le rétroviseur droit d'une voiture

Imaginez-vous en voiture, sur un itinéraire que vous connaissez bien… et voilà que vous arrivez à destination sans même vous être rendu compte d’avoir conduit. Votre esprit Conscient vaquait à ses occupations (repenser à votre journée, prévoir votre prochain week-end, organiser votre soirée…) pendant que votre Inconscient prenait le relais, pour faire en sorte d’arriver entier à destination.

Ex 2 : Regarder un film au cinéma

Ecran de cinéma et sièges vides vus depuis le haut de la salle

Imaginez-vous en train de lire un bon roman, ou de regarder un film passionnant au cinéma. Votre esprit Conscient est absorbé par l’histoire : vous oubliez le temps qui passe (1 heure semble durer 10 minutes), vous oubliez les autres spectateurs… Votre Inconscient se charge de gérer votre respiration, votre posture, les battements de votre coeur, et mille autres choses encore, sans que vous n’ayez à y penser.

Souvent, l’individu en état d’hypnose ressent des sensations physiques de chaleur, de fraicheur, de légèreté, de lourdeur ou encore des fourmillements ou une grande douceur. Il peut aussi avoir l’étrange impression d’être à la fois ici et ailleurs. Ainsi, il semble perdre la perception de l’environnement extérieur, pour ressentir l’immensité de ses ressources intérieures.

En état modifié de conscience, l’individu accède beaucoup plus facilement à ses souvenirs et peut revivre (en imagination) un état particulier déjà connu. De la même manière, il peut imaginer un moment de son propre futur tel qu’il aimerait que cela se passe.

Pendant une transe hypnotique, l’individu a surtout la sensation unique « d’Etre », tout simplement, et le retour à la vie éveillée est parfois difficile. En effet, cet état est vraiment confortable, lorsque la séance est bien menée… Tellement confortable qu’on a presque toujours le désir de le prolonger le plus longtemps possible.

Prendre un RDV

L’hypnose, un ensemble de techniques

Des techniques qui s’apprennent

En général, pour accéder à l’état d’hypnose, il faut qu’un praticien, appelée hypnotiseur, hypnothérapeute, hypnologue ou hypnotiste (selon le contexte), accompagne l’individu hypnotisé. Pour faire cet accompagnement, le praticien utilise des outils verbaux, para-verbaux et non-verbaux, que nous regrouperons sous le terme « techniques ». Pour en savoir plus à mon sujet, c’est sur la page « Eric Bessot ».

Cet ensemble de techniques est très vaste, et ce sont les mêmes techniques sur scène, dans la rue ou en cabinet. Mais, la finalité est différente. En effet, en cabinet, on recherche avant tout un mieux-être ou une amélioration de la santé globale. Par contre, sur scène et dans la rue, on cherche surtout le divertissement et la découverte de l’état d’hypnose.

Ces techniques s’apprennent facilement. Non, le praticien n’a pas de don particulier. Il a « juste » appris à utiliser les bons mots, aux bons moments. En effet, la base du langage hypnotique est constituée de suggestions, des phrases souvent métaphoriques, exprimées à destination de l’Inconscient. Finalement, le seul don du praticien en hypnose, peut-être, c’est d’être un bon orateur et un bon observateur !

Chaque praticien a ses préférences pour accompagner ses sujets/clients/patients. C’est pourquoi deux séances, avec deux praticiens différents, ne seront jamais identiques ! La différence est encore plus marquée si on passe de la scène au cabinet…

Pour des informations sur l’hypnose thérapeutique, je vous invite à lire la page « hypnothérapie ».

Plusieurs types d’hypnose

Comme expliqué plus haut, il y a autant de types d’hypnoses que de praticiens, puisque chacun utilise ce qui lui convient le mieux. Toutefois, on peut décrire plusieurs grands courants.

Vous avez sans doute déjà entendu parlé de l’hypnose ericksonienne, que l’on doit à un certain Milton Erickson. Personne ne pratique de la même façon que ce grand monsieur, mais beaucoup de praticiens aiment utiliser l’hypnose à la manière d’Erickson. Ils sont très à l’écoute du sujet, pour le guider vers ses propres solutions.

D’autres praticiens sont plus à l’aise avec l’hypnose directe, aussi appelée hypnose classique, qu’on représente parfois par un monsieur qui fixe son sujet en balançant un pendule devant ses yeux. Bien sûr, aujourd’hui, ça ne se passe plus comme ça, mais les praticiens en hypnose classique restent plutôt autoritaires et directifs.

En hypnose conversationnelle, les praticiens ne cherchent pas à approfondir l’état de transe du sujet, mais privilégie la conversation. C’est une manière indirecte de donner les suggestions au sujet, qui est dans un état d’hypnose assez léger.

Et puis, il y a l’hypnose humaniste, où les praticiens emmènent leurs sujets dans un état de conscience « augmenté »… L’hypnose de spectacle, utilisant des techniques rapides comme l’hypnose flash… L’hypnose de rue, très en vogue, pour faire découvrir l’hypnose aux passants, en pleine rue. Et encore bien d’autres manières de pratiquer l’hypnose.

Plus haut, nous disions qu’il fallait une tierce personne pour mettre en place un état d’hypnose, mais pas toujours. En effet, n’importe qui peut pratiquer l’hypnose seul, sur lui-même. On parle alors d’auto-hypnose. On utilise les mêmes techniques, adaptées à soi-même.

Pour ma part, j’utilise un mélange de ces différentes approches, que j’adapte en fonction des besoins de mes consultants.

Pour des informations concernant l’évolution de l’hypnose au fil du temps, je vous invite à lire cet article du site Wikipédia.

Prendre un RDV

La notion de Conscient et d’Inconscient

L’Inconscient est une partie de notre esprit qui gère 85% de nos fonctionnements internes et externes. Il est conçu, notamment, pour réguler nos fonctions biologiques de manière complètement automatique. Il est également le siège de notre mémoire : il stocke nos souvenirs, nos connaissances, nos savoir-faire, nos savoir-être, nos valeurs…

Le Conscient, lui, gère les 15% restants. Il s’occupe de percevoir les informations du monde extérieur, avec nos sens (vue, odorat, ouïe, goûter, toucher). Il nous permet ensuite de réagir, en fonction de notre éducation et de notre insctruction. De plus, il filtre ces informations, pour ne conserver que ce qui peut nous être utile.

Même si l’Inconscient et le Conscient sont autonomes l’un par rapport à l’autre, ils communiquent en permanence l’un avec l’autre. Toutefois, le mode de fonctionnement de l’Inconscient est différent de celui du Conscient. En effet, l’Inconscient est beaucoup plus rapide que le Conscient. Il est capable de traiter des milliers d’informations simultanément. De plus, il possède des ressources créatrices incroyables.

Généralement, on a coutume de dire que l’Inconscient réagit de la même manière qu’un enfant de 5 ou 6 ans. Il est toujours actif, il vit dans l’instant présent, il ne comprend pas la négation et il a besoin qu’on s’adresse à lui avec des tournures de phrases simples.
Exemple pratique : « Ne pensez pas à un éléphant rose. » Alors, à quoi avez-vous pensé ?

L’Inconscient est une sorte de « guide intérieur » extrêmement bienveillant envers nous, chargé de notre protection en toutes circonstances.